Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jan

Noctural Animals. Les animaux nocturnes sont… fascinants !

Publié par Déborah B  - Catégories :  #avis

Tom Ford joue habilement avec tous les archétypes, tous les clichés, tous y passent ! Du Texas plein de sueur et consanguin, aux pauvres gens riches… (le réalisateur anciennement styliste, tente peut – être ainsi à sa mesure, de défaire les liens qui l’enserraient jusqu’alors ?). En passant aussi par la gentille petite famille de Tony (qui exaspère d’une certaine manière que je peux comprendre, le vilain Mr de l’histoire). Il joue aussi délicieusement avec la virilité inhérente qu’on a l’habitude de voir en l’acteur Jake Gyllenhaal, avec la candeur d'Amy Adams qu'il transforme ici en poupée triste et glaciale et même, avec le grotesque et le vide du personnage joué par Laura Linney excellente dans ce petit rôle.


Le scénario a bien quelques erreurs et a peut-être été un peu bâclé sur l’enquête, mais en règle générale le suspens du roman est formidable ! Dès la première partie avec la poursuite, on est… pris au piège… !!


Visuellement c’est totalement maitrisé ! Mais au-delà de cette éclatante froideur, ce qui m’a particulièrement plu c’est le fond. Psychologiquement, il nous retourne et nous questionne…
Par exemple, qu’aurions nous fait à la place de ce père de famille, seul face à trois homme qui sont sur le territoire ? Puis le fait que l’héroïne quitte Edward pour sa faiblesse soit disant, alors qu’en vérité elle a peur du bonheur. Peur de ne pas pouvoir être la femme qu’il est persuadé qu’elle est au fond. C’est sa propre faiblesse qu’elle fuit. Car elle n’a pas la force de se battre pour leur amour et pour devenir meilleure et, devient finalement celle qu’elle redoutait tant de devenir. Aussi, l’ambiguïté entre elle et le personnage de Tony pose la question suivante : ok l’ex-mari a eu sa vengeance (qui d’ailleurs est surprenante, car de nos jours nous avons tellement l’habitude de voir au cinéma des vengeances plus cinglantes ! ). Mais quel homme devient-il ? Un homme qui a gentiment fait comprendre à cette femme son erreur, exorcisé son passé et a appris ? Ou devient-il à son tour un animal nocturne ?


Du début à la fin c’est du bonheur ! D’ailleurs dès le générique et la première scène, on est captivé, dérangé…
Des corps nus de femmes obèses se déhanchant avec des drapeaux américains, dénoncent alors un système dès la scène suivante, en se moquant des absurdes expos d’art moderne et les vernissages mondains de nos jours…

Noctural Animals. Les animaux nocturnes sont… fascinants !

Beaucoup d’encre a coulé sur ce film ces derniers jours, j’ai donc sélectionné pour ceux qui l’ont vu et pour ceux qui se tâtent à le voir, les critiques positives et négatives les plus parlantes…


Comme Sens critique l’a dit : « le film à la fâcheuse tendance d'entrecouper les scènes chocs du livre par les réactions exagérées du personnage d'Amy Adams, enlevant toute la force de ces passages qui ont pourtant une gestion de la tension proche de la perfection. La première scène au sein du livre est absolument tétanisante. »


«Moments de pure virtuosité, notamment à travers le jeu parfois habité de ses acteurs. Même si certains restent dans leurs registres, comme Michael Shannon et Amy Adams, tous deux très bons mais dans les prestations graves qui les caractérisent. C'est Jake Gyllenhaal, flamboyant dans un rôle qui lui fait avoir plusieurs facettes qu'il maîtrise toutes à la perfection, et Aaron Taylor-Johson qui impressionnent. Ce dernier offre une performance qui nous fait changer d'avis sur ses capacités d'acteur qui avant ça, manquait de charisme et de profondeur. Mais ici, il est grandiose dans sa prestation vicieuse et animale au magnétisme fascinant »


Tout à fait d’accord aussi avec l’ Ecran large quand il dit : « Certains choix narratifs du côté du thriller, notamment lors de la résolution de l'enquête, ne sont pas toujours convaincants, la caricature du monde branché de l'art contemporain, avec son luxe froid et ses belles gueules surmaquillées (éléments absents du livre, que Tom Ford a apporté pour injecter son vécu), n'est pas d'une finesse folle ».

 

Bref, à vous de vous faire votre propre opinion. Pour ma part, même si le film a des défauts (et je pense que les gens vont adorer ou détester) je trouve que l’adaptation tirée du livre Tony & Susan, est une réussite !

Noctural Animals. Les animaux nocturnes sont… fascinants !
Commenter cet article

À propos

Blog amateur, amoureux du cinéma.