Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Apr

Premier trimestre 2015

Publié par Déborah B  - Catégories :  #avis

Quand je vois tous les films prometteurs qui arrivent pour le 2ème trimestre, je me dis que j'ai pris pas mal de retard! Alors petite synthèse de ce début d'année:

 

Birdman

L'excellent réalisateur mexicain Alejandro González Iñárritu (21 GrammesBiutiful...) a signé ici un film récompensé à 4 reprises lors de la cérémonie des Oscars 2015 en obtenant notamment l'oscar du meilleur film ainsi que celui du meilleur réalisateur !

Alors ok un immense succès auprès de ses collaborateurs et du public mais, il faut tout de même noter quelques longueurs... (ben oui un peu de négatif sinon c'est pas drôle) Donc à part ça oui, j'ai trouvé ce film original ! Il permet à Keaton un très beau retour.  Norton y est tout simplement géniaal !! L'ambiance musicale stressante est bien choisie... On passe des coulisses à la scène, jusqu’aux rues de Broadway sans efforts et sans même se rendre compte que tout cela est fait sans aucune coupure. Une véritable performance technico-visuelle !  La pression est bien retranscrite : On suit Riggan (cynique et attachant à la fois) durant la préparation de cette pièce sur laquelle semble reposer tout son destin. La peur de l’échec, la crainte des critiques... En perpétuel conflit interne avec Birdman qui lui a valu la renommée de star mais pas de réel comédien... Se mêle à cela une vie personnelle chaotique, car sa vie en tant qu’acteur lui a gâché sa vie de père de famille et de mari. Bref les messages du film m'ont plu : Celui du cinéma actuel usant d’effets spéciaux à gogo. La soif de reconnaissance des acteurs d'aujourd'hui mais en même temps, l'appât du gain...  Merci pour cet agréable moment où nous voyons un peu mieux l'envers du décor !

 

 

Inherent Vice

Paul Thomas Anderson qui a toujours réalisé des films un brin compliqué (Magnolia) ou carrément chiant (There will be blood) a effectué ici sa parfaite recette ! Il part dans un délire bien personnel dans lequel on entre complètement ou pas du tout... A mon sens, c’est trop brouillon au niveau de l’intrigue et des personnages et, compte tenu de l’époque, de la musique…il aurait dût aller plus loin. Ça se veut psychédélique mais pas assez ! Bref malgré le jeu de Joaquin Phoenix, ce film n’a pas atteint mon espérance.

 

 

American Sniper

Le film qui a fait polémique...

Clint Eastwood adapte l’autobiographie de Christopher Kyle. Ce sous-officier de la marine américaine de 38 ans, qui est le tireur d’élite ayant abattu le plus de personnes dans l’histoire militaire des États-Unis. Glorifiant ce fait d’armes au nom de la défense d’idéaux de leur gouvernement (...) le film embrasse totalement le point de vue du héros incarné par Bradley Cooper. Eastwood fait preuve de lucidité en montrant la construction d’un vrai GI JO : De son enfance au Texas durant laquelle il reçoit une éducation des plus virile, à cette révélation du 11 septembre 2001 où Kyle se sent investi d’une mission de protection des soldats engagés dans ce conflit (dont jamais le cinéaste ne remet en cause la légitimité, Eastwood ne s’en tient qu’aux faits). Les scènes de guerre sont malheureusement "belles" et dures... Filmées de façon percutante et haletante. C'est l'un des points forts d’American Sniper qui s’apparente à "Démineurs" ou encore à "La chute du faucon noir". Bradley Cooper quant à lui, est toujours aussi bon ! Il apparaît un peu comme un "super héros benêt", toutefois, droit et sympathique. Mais l'idéalisme rudimentaire de son personnage est vite soumis à rude épreuve au vue de tout ce qu’il doit traverser, jusqu'à son tragique et définitif retour chez lui... (comme quoi c'était tout de même un brave gars !) La fin du film aurait mérité un point sur la grosse faille du système de l'armée américaine, quant à la santé psychologique de ses soldats ! Car à la suite du procès, le soldat Eddie Ray Routh est déclaré coupable du meurtre de Chris Kyle et Chad Littlefield. Il est condamné à la perpétuité. Les jurés n'ont pas suivis pas la plaidoirie de la défense soutenant la folie...

Malgré les polémiques et même si je ne suis aps d'accord avec certains idéaux de Mr Eastwood, nous devons tout de même reconnaître que c'est un film réussi !

L'équipe de Birdman

L'équipe de Birdman

Commenter cet article

À propos

Blog amateur, amoureux du cinéma.