Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Aug

" Oh Capitaine mon Capitaine ! " Ma révérence à Robin Williams...

Publié par Déborah B  - Catégories :  #portraits d'artistes

Par où commencer..? 

Je ne vous cache pas mes larmes depuis que j'ai appris la nouvelle de sa mort.

C'est étrange, car depuis plusieurs jours je pensais à lui, suite à "Will Hunting " que j'ai revu et conseillé à ma mère et j'avais même noté sur mon pense- bête blog " faire portrait de Robin Williams " . Du coup c'est ce que j'espère faire ici, lui rendre hommage, en faisant de mon mieux...

 

 

L'homme aux multiples facettes et talents, a été révélé au grand public en 1980 dans " Goood morniiing Vietnaaaam!! ". Et ce fût alors le début d'une incroyable carrière...

 

 Tout en donnant la réplique au jeune Ethan Hawke en 1989, il nous fait voir le monde sous un angle différent dans " le cercle des poètes disparus  ".

Puis en 1990, il partage l'affiche avec un monstre du cinéma Robert De Niro, dans "L'éveil  " pour un duo au sommet et un sublime film tiré d'une histoire vraie.

En 1991, il nous emmène tous au pays imaginaire en incarnant Peter Pan dans "Hook ".

Et.. Non, je ne vais pas vous faire sa filmo complète.

Juste un petit clin d'oeil à ses films cultes, ceux qui font partie de nos films préférés. Car malgré ses problèmes personnels, Le Génie d' Aladdin a su pendant plus de 40 ans nous toucher, nous faire rire, pleurer, nous faire rêver, mais aussi nous donner force et espoir...

En 1997 il m'a réconcilié avec les psys ;) grâce à son personnage dans "Will Hunting " qui lui a valu l'oscar du meilleur second rôle masculin. Juste pour le plaisir et pour rester connecté, voici l'une des plus belles répliques du cinéma :

(Robin Williams parlant à Matt Damon dans ce film réalisé par Gus Van Sant et écrit par Matt Damon & Ben Affleck)

« Si je te faisais parler de la guerre, c'est probablement tout Shakespeare que tu me citerais « Une fois de plus sur la brèche mes amis... » Mais tu n'as pas vécu la guerre. Tu n'as jamais tenu contre toi ton meilleur ami, tu ne l'as pas vu haleter jusqu'au dernier souffle avec un regard qui implore. Si je te fais parler de l'amour, tu vas probablement me dire un sonnet. Mais tu n'as pas connu de femmes devant qui tu t'es senti vulnérable. Une femme qui t'ait étalé d'un simple regard. Comme si Dieu avait envoyé un ange sur Terre pour toi, pour t'arracher aux profondeurs de l'enfer. Et tu ne sais pas non plus ce que c'est que d'être son ange à elle. Et de savoir que l'amour que tu as pour elle est éternel, et survivra à tout, même au cancer. Et aux nuits passées assis dans une chambre d'hôpital pendant des mois, en lui tenant la main, parce que les médecins ont lu dans tes yeux que tu n'as pas l'intention de te plier aux heures de visite. Tu ignores ce que c'est que de perdre quelqu'un, parce que l'on ne connaît ça que quand on sait aimer plus que l'on ne s'aime soi-même. Je doute que tu aies jamais osé aimer à ce point. Quand je te regarde, ce n'est pas un homme intelligent et solide que je vois, ce que je vois c'est un gosse culotté, qui meurt de trouille. Mais tu es un génie Will, ça personne ne le nie. Personne ne pourrait comprendre ce qui est au fond de toi. Mais toi tu présumes que tu sais tout de moi parce que tu as vu une toile que j'ai peinte, et ça, ça te permet de disséquer ma vie. Tu es orphelin n'est-ce pas ? Tu crois que je sais quelque chose des difficultés que tu as rencontré dans la vie, de ce que tu ressens, de ce que tu es, sous prétexte que j'ai lu Oliver Twist ? Est-ce que ça suffit à te résumer ? Personnellement, j'en ai vraiment rien à foutre de tout ça, parce que je vais te dire, je n'ai rien à apprendre de toi que je ne lirais pas dans n'importe quel bouquin. À moins que tu ne veuilles me parler de toi, de qui tu es. Là ça m'intéresse, là je suis à toi. Mais c'est pas ce que tu veux faire, hein vieux ? Tu as trop peur de ce que tu pourrais dire. La balle est dans ton camp. »

Pfff..!! Que dire de plus !?

Oui quand même... en 1998 il enchaîne deux de ses plus jolis films : "Au delà de nos rêves " et l'une de ses meilleures performances, l'époustouflant "Dr Patch "  tiré aussi d'une histoire vraie.

 

Sans parler du reste de sa carrière et de ses rôles comiques, dont la délirante et émouvante nounou "Mme Doubtfire ", "Jack " à la vie éphémère mais spectaculaire..! etc.

Bref ! Robin Williams restera pour beaucoup, l'un des plus grands acteurs du cinéma !!

 

Pour finir et pour parler de l'HOMME, voici quelques témoignages et réactions de personnes qui l'ont plus ou moins connu.

Mais avant cela, je tiens à saluer et remercier cette Belle Ame, qui a quelque part contribué a améliorer un peu notre monde... Merci Mr Williams!! :) Et comme dirait le professeur Keating : " Carpe diem ! " ... !! :) 

 

Kevin Spacey : « Robin Williams a fait rire le monde, et l'a fait réfléchir. C'était un grand homme, artiste et ami. »

John Travolta : « Je n'ai jamais connu quelqu'un d'aussi doux, brillant et prévenant que Robin. Son engagement, en tant qu'artiste, pour nous remonter le moral et nous rendre heureux était incomparable. Il nous aimait tous, et nous l'aimions en retour. »

Sa femme Susan Schneider : « j'ai perdu ce matin mon mari et meilleur ami, pendant que le monde a perdu l'un de ses artistes les plus aimés et l'un des plus beaux êtres humains ». Elle souhaite que « l'accent ne soit pas mis sur sa mort mais sur les moments de joie innombrables et de rire qu'il a donnés à des millions de gens ».

Barack Obama : « Robin Williams était un animateur radio, un docteur, un génie, une nounou, un président, un professeur, un Peter Pan. (...) Il est arrivé dans nos vies comme un étranger, mais il a ensuite fini par toucher en nous tout ce qui constitue notre humanité. Il nous a fait rire. Il nous a fait pleurer. Il a donné tout son talent librement et généreusement à ceux qui en avaient le plus besoin – de nos troupes de soldats à l'étranger jusqu'aux plus marginaux qui vivent dans nos rues. »

Ben Stiller : « Un tweet n'est pas suffisant pour commencer à décrire l'immensité du talent, du cœur et de l'âme de Robin Williams. C'est tellement triste. »

 

 

 

 

 

 

 

Le clown au grand coeur

Le clown au grand coeur

Good morning Vietnam!

Good morning Vietnam!

Petit rôle intéressant dans August Rush...

Petit rôle intéressant dans August Rush...

Au revoir Mr Williams :)

Au revoir Mr Williams :)

Commenter cet article

À propos

Blog amateur, amoureux du cinéma.